Les pièges à larves et pièges pondoirs


La femelle de moustique, une fois gorgée, cherche un lieu de ponte. Les pièges à larves ou pièges pondoirs sont conçus pour l’attirer préférentiellement. La femelle, une fois entrée, y est maintenue piégée. Les œufs pondus sont détruits ou les adultes qui en seraient éventuellement issus ne peuvent s’échapper du piège. Ces pièges doivent être placés dans l’espace intradomiciliaire (jardins, terrasses, parcs,…). Leur efficacité dépendra de la densité des gîtes larvaires préexistants dans les environs et  avec lesquels les pièges entrent en concurrence. Si les gîtes larvaires sont trop nombreux et non supprimés, l’efficacité du piège sera faible, d’où l’intérêt de vidanger ou d’éliminer systématiquement toutes les collections d’eau alentours. 

   
© EID MED / 2013