La prévention, volet principal de la lutte intégrée contre le "moustique tigre"

Contrôle d'Aedes albopictus et autres moustiques nuisants

L’EID Méditerranée est mandatée par les Conseils départementaux pour le diagnostic, le contrôle et le suivi des populations de moustiques nuisants dans les communes situées dans une profondeur de 20 à 30 kilomètres du littoral (voir www.eid-med.org). L’EID Méditerranée est désormais également mandatée pour la surveillance d’Aedes albopictus dans toutes les communes où il est et sera installé et, éventuellement, pour des traitements insecticides. Dans une majorité de cas, Aedes albopictus est « produit » par l’Homme et sa prolifération peut et doit être évitée une fois pour toutes par des mesures physiques, simples et pratiques : supprimer ou évacuer toute collection d’eau. Car c’est au contact de l’eau que les œufs d’Aedes albopictus éclosent (alors que c’est sur l’eau que les Culex pipiens, moustiques seulement nuisants habituellement présents en milieu urbain pondent les leurs…).

En 2012, le dispositif opérationnel de l’EID Méditerranée dédié à Aedes albopictus dans les départements commence à être mobilisable. Mais la communication préventive est, sur le long terme, l’arme principale contre ce moustique. Car ses gîtes larvaires, qui se trouvent le plus souvent en milieu urbain ou périurbain, au sein des domiciles privés (cours, jardins…), sont de petite dimension. Et il est impossible de les recenser tous car, pour la plupart, ils sont temporaires, aléatoires et difficiles d’accès.

   

Guide à l'attention des Collectivités

Et oui, la moitié du succès, c’est vous !

   
© EID MED / 2013