Favoriser les prédateurs

Les moustiques, aux différents stades de leur développement, sont les proies de nombreux prédateurs mais ils ne constituent pas pour autant la base de leur régime alimentaire. 

Lire la suite : Favoriser les prédateurs

Poser des moustiquaires

Les moustiquaires créent une barrière physique contre les moustiques. La largeur de maille doit être assez petite pour empêcher le moustique de passer. 

Lire la suite : Poser des moustiquaires

 

Porter les bons vêtements

Les moustiques peuvent piquer à travers les vêtements, même épais comme un jeans. Ils sont attirés par le dégagement de chaleur du corps et la quantité de C0émise. Les couleurs sombres absorbent plus de chaleur que les couleurs claires et sont donc plus attractives. 

Lire la suite : Porter les bons vêtements

Utiliser les désinsectiseurs

Ces appareils, destinés plutôt à l’usage en intérieur, diffusent une lumière dans le spectre ultra-violet qui attire un certain nombre d’insectes dont plusieurs espèces de moustiques. Les insectes sont tués par électrocution au contact d’un grillage électrifié alimenté par piles ou sur secteur.

Lire la suite : Utiliser les désinsectiseurs

 

Climatiser pour assécher

Les moustiques évitant les trop basses températures, la fonction d’un climatiseur dans une pièce est donc relativement efficace pour les maintenir éloignés.  

Lire la suite : Climatiser pour assécher

Ventiler pour éloigner

Le flux d’air généré par le ventilateur peut avoir pour effet de repousser le moustique hors de la zone d’air brassé et l’inciter à se mettre à l’abri, comme pour le vent. 

Lire la suite : Ventiler pour éloigner

 

Croire -ou pas- aux ultrasons

Proposés sous forme de porte-clés, prises, bracelets ou applications pour smartphones, ces appareils produisent des ultrasons à certaines fréquences, inaudibles pour les humains, censés éloigner les moustiques. 

Lire la suite : Croire -ou pas- aux ultrasons

Tendre des pièges attractifs

Le principe de fonctionnement des pièges attractifs est basé sur l’attirance des moustiques pour certains stimuli émis par les hôtes qu’ils préfèrent piquer. Parmi ces stimuli, le CO2 ou dioxyde de carbone, produit par la respiration de l’Homme, est l’un des composants les plus attractifs pour le moustique. 

Lire la suite : Tendre des pièges attractifs

 

Planter en renfort

De nombreuses plantes sont vendues pour leurs vertus répulsives ou insectifuges en raison de leur odeur fortement citronnée : citronnelle, thym, citron, mélisse, basilic à petites feuilles, géranium odorant (Pelargonium graveolens), verveine.  

Lire la suite : Planter en renfort

Pratiquer la raquette électrique

Ludique et personnelle, la raquette est un jouet efficace tant que l’on a envie de jouer. Le tamis de la raquette est constitué de fils électriques alimentés par des piles. 

Lire la suite : Pratiquer la raquette électrique

 

Appliquer du répulsif

Les répulsifs cutanés sont des substances de synthèse ou d’origine végétale qui éloignent les moustiques sans les tuer. Ils permettent alors d’empêcher ou de limiter par répulsion le contact entre l’Homme et l’insecte.

Lire la suite : Appliquer du répulsif

Aérosols, serpentins

Il existe plusieurs types d’insecticides qui, selon leur mode d’action, ciblent exclusivement un stade de développe-ment particulier de l’insecte. 

Lire la suite : Aérosols, serpentins

 

Des mesures d'appoint

Il est toujours plus avisé de procéder au préalable à une lutte mécanique en éliminant les gîtes larvaires, en plaçant, le cas échéant, des moustiquaires aux fenêtres ou aux portes, etc.

Lire la suite : Des mesures d'appoint

 
   
© EID MED / 2013