La nymphe

Les transformations qui permettent au moustique de passer du milieu aquatique au milieu terrestre débutent à la fin du développement larvaire par la lyse des muscles et se poursuivent chez la nymphe par l'élaboration d’un système totalement nouveau. Ce stade est de courte durée : 24 à 48 heures. La nymphe ne se nourrit pas, elle puise dans les réserves stockées au stade larvaire. Elle respire par l'intermédiaire de deux trompettes situées sur le céphalo-thorax et non au bout de l'abdomen comme chez la larve. Chez Coquillettidia, les nymphes sont aussi fixées aux racines par des trompettes respiratoires modifiées. Les nymphes restent généralement à la surface de l'eau mais plongent dès qu'elles sont dérangées, en déployant et reployant brusquement l'abdomen terminé par deux palettes natatoires. Au moment de l'émergence de l'adulte, la cuticule se fend longitudinalement. L'adulte se gonfle d'air et s'extrait de l'exuvie à la surface de l'eau.

   
© EID MED / 2013